Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)
 Bruit et pollution des avions    Chimie et substances nocives   Conférences, enquêtes, débats, plaidoiries et autres réunions d'informations   Elections communales 2006   Les actions en cours: ce que vous devez faire.   Les autres nouvelles   Trop de nuisances dans nos vies   Un petit accès d'humeur... 
TROP DE BRUIT ou comment lutter  contre (entre autres) les excès des avions en Brabant wallon.
Version  XML 
Pour vous aider

Archive : tous les articles


Conférences, enquêtes, débats, plaidoiries et autres réunions d'informations


Pour votre édification
A lire absolument: START, le plan de développement de Zaventem


Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


WWF-Belgique - Un conso-guide pour la sauvegarde des océans

wwf Le WWF-Belgique vient d'éditer un guide de poche pour aider les consommateurs à choisir leurs poissons en toute connaissance de cause. En effet, les poissons les plus populaires dans nos assiettes sont souvent issus de pêcheries destructrices, illégales et peu rentables.

Afin de ne pas laisser à nos enfants des mers dévastées pour tout héritage, le WWF tire la sonnette d'alarme.

Le conso-guide du WWF, élaboré en collaboration avec « Stichting de Noordzee » (une organisation néerlandaise indépendante active pour la protection de la mer du nord) et ILVO - visserij (organisme de recherche dépendant du ministère de la Communauté Flamande) répertorie les produits de la mer disponibles sur le marché belge et les classe en trois catégories : « premier choix », « deuxième choix » et « à éviter ». Il a pour but de sensibiliser les amateurs de poissons à opter pour des produits issus de pêcheries gérées durablement, ou dont la pêche ne nuit pas à l'environnement.

Certains produits de la mer que nous consommons contribuent à la destruction massive des océans et des communautés de pêcheurs. Un rapport publié récemment par le WWF, « Fish Dish - exposing the unacceptable face of seafood », dénonce les coûts cachés de ces délices des mers : la pêche illégale, non sélective, destructrice et mal gérée. Quelques exemples parmi les poissons que nous avons l'habitude de consommer :

Prenons le cas de la plie et de la sole, appréciées pour leur chaire blanche et délicatement parfumée. La plupart des prises proviennent des pêcheries causant le plus de rejets en Europe. Plus de 80 pour cent de certaines prises dans la Mer du Nord sont jetés par dessus bord, morts ou agonisants, car trop petits ou moins intéressants que le reste de la prise.

Le steak d'espadon, populaire en barbecues et grillades, provoque un grand nombre de victimes au sein de la faune marine. Par exemple, les filets dérivants illégaux marocains ciblent les espadons qui alimentent le marché européen. Pour chaque espadon capturé, deux requins sont pris accidentellement dans les filets, ce qui entraîne la mort d'environ 100 000 d'entre eux par an.

Prisé pour les sushis et autres sashimis, le thon rouge de l'Atlantique est décimé par les pêcheurs pirates. Presque un tiers des prises de ce poisson, le plus précieux du monde, provient de pêches illégales, non réglementées et non répertoriées, pour la plupart effectuées par des navires européens.

En Afrique occidentale, les navires européens remontent un grand nombre de poissons, crevettes et calmars qui servent à la préparation de plats typiques comme la paella. Ces chalutiers réduisent sévèrement les ressources marines de la région et menacent les revenus et l'alimentation des populations locales. Au Sénégal, où 75 pour cent des habitants dépendent du poisson comme seule source de protéines, l'effondrement des stocks causerait un désastre humanitaire.

Il est donc temps d'agir. Certains pêcheurs responsables travaillent dur pour assurer un futur aux poissons les plus appréciés ainsi qu'à l'industrie de la pêche. Depuis 1997, un label distingue les pêcheries gérées de façon durable, le MSC. Le Marine Stewardship Council (MSC), est un organisme indépendant international qui certifie que les produits labellisés ont été pêchés d'une façon respectueuse de l'environnement et n'ont pas contribué aux problèmes de surpêche.

Le meilleur moyen vous, consommateurs, de sélectionner les poissons qui proviennent de pêcheries gérées durablement est d'opter pour ceux qui arborent le label MSC ou qui se trouvent dans la liste verte du conso-guide .

Le guide est téléchargeable à l'adresse suivante : http://www.wwf.be/conso-guide-poissons.pdf , une version imprimée peut être obtenue sur simple demande au 02/3400999.

Aujourd'hui, le WWF lance une action online pour promouvoir le MSC : les consommateurs peuvent s'engager à acheter les poissons labellisés MSC. Ils peuvent également encourager les restaurants et magasins qu'ils fréquentent à présenter des poissons MSC dans leur offre. Plus d'informations sur en cliquant ici
Ecrit par Cherche l'info, le Mercredi 27 Septembre 2006, 19:59 dans la rubrique "Les actions en cours: ce que vous devez faire.".