Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)
 Bruit et pollution des avions    Chimie et substances nocives   Conférences, enquêtes, débats, plaidoiries et autres réunions d'informations   Elections communales 2006   Les actions en cours: ce que vous devez faire.   Les autres nouvelles   Trop de nuisances dans nos vies   Un petit accès d'humeur... 
TROP DE BRUIT ou comment lutter  contre (entre autres) les excès des avions en Brabant wallon.
Version  XML 
Pour vous aider

Archive : tous les articles


Conférences, enquêtes, débats, plaidoiries et autres réunions d'informations




Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


Pollution atmosphérique du trafic aérien : 3,8 tonnes de CO²!

Bruxelles Air Libre a mis à jour cette information reprise dans une réponse à une question parlementaire au ministre fédéral de l’Environnement

Le 13 septembre 2006 le député Willy Cortois a adressé au ministre de l’Environnement une question portant sur la pollution atmosphérique générée par l’extension du trafic aérien. Bruno Tobback y a répondu le 27 octobre.

La question de Willy Cortois (VLD) s’appuyait sur les chiffres cités par Belgocontrol : l’an dernier, 1,4 millions de vols au-delà de 8000 m d’altitude ont été enregistrés au-dessus du territoire belge, et près d’un million en-deçà de ce plafond. Il soulignait que la croissance du trafic aérien risquait d’annihiler les efforts imposés aux autres secteurs de l’économie pour rencontrer les objectifs de limitation d’émission de gaz à effet de serre. Le député souhaitait donc savoir si des études belges sur cet impact avaient déjà été réalisées et en particulier si la quantité de carburant consommée par els avions qui survolent le territoire belge avait été estimée.

Dans sa réponse, le ministre a convenu que la croissance actuelle du trafic aérien était particulièrement préoccupante du point de vue de l’impact sur le climat. Il a indiqué que le trafic aérien en Belgique générait annuellement 3,8 millions de tonnes de CO², et reconnu que les émissions de gaz à effet de serre de l’aviation internationale ne faisaient pas actuellement l’objet de mesures de limitation. Cependant, la Commission européenen planche actuellement sur une proposition législative visant cet objectif. Il a enfin indiqué que la politique scientifique fédéral menait actuellement une analyse scientifique du secteur aérien en rapport avec la politique climatique belge.

source : Chambre, QRVA 51 141, 30-10-2006, pp.27650-27651
Ecrit par Cherche l'info, le Mercredi 29 Novembre 2006, 18:34 dans la rubrique "Bruit et pollution des avions ".